Tadââm

Tadââm [tadam], nom propre polyphonique 1. Onomatopée du plaisir qu’ont cinq filles de chanter et de partager un répertoire provenant de différents coins du monde. 2. Agglomérat de cinq esprits vifs et créatifs qui réarrangent ces chants selon leurs états d’âme. 3. Cinq dames à votre service pour un concert a cappella d’en­viron une heure, saupoudré d’épices percussives et de mises en scène.

Tadââm vous propose

Un voyage choral intimiste…

Tadââm offre un voyage choral à travers un répertoire de chants du monde traditionnels. A cappella, Tadââm propose au public de traverser les frontières, les cultures et les langues de Haïti à la Finlande en passant par l’Espagne médiévale, l’Iran, les Balkans et même nos contrées helvétiques. Tadââm met en scène et chante les différences sous toutes leurs formes et prouve qu’elles se subliment dans leur complémentarité. 

…saupoudré d’épices percussives…

Si certains de ces chants ne sont portés que par les voix, d’autres sont accompagnés d’un daf, un tambour en peau de tradition persane. 

…et agrémenté de mises en scène

Chaque chanson est un monde et raconte une histoire. Pour les faire vivre, Tadââm s’amuse à les accompagner de petites mises en scène. Tantôt drôles ou tragiques, tantôt délurées ou hypnotiques, voire même malicieuses… aussi variées et pétillantes que les femmes qui les portent: Camille Schwab, Elodie Lopez, Marina Bruehlmann, Rahel Duvoisin, Yveline Schwab.

Les chanteuses

Yveline Schwab

Yveline Schwab
©LéandreSéraïdaris

Elodie Lopez

Elodie Lopez
©LéandreSéraïdaris

Camille Schwab

Marina Bruehlmann

Rahel Duvoisin

Biographie

Dans leur jeune âge, Marina, Rahel et Yveline se rencontrent dans les milieux alternatifs lausannois et chantent ensemble pour la première fois au sein de la chorale anarchiste. Bien après la dissolution de celle-ci, l’envie de partager autour du chant les mènent à se rencontrer informellement pour interpréter et improviser des chants exotiques. Camille rejoint la petite troupe. Tel est l’embryon Tadââm.

Initialement sans nom et à géométrie variable entre 7 et 12 participantes, la formation se stabilise à cinq chanteuses en 2013.

Pendant plusieurs années, l’équipe prend le temps de se rencontrer vocalement, d’expérimenter diverses sonorités, et de créer un répertoire varié et cohérent. Le groupe commence à tourner: d’abord avec des concerts privés, pour des associations ou lors de petits festivals. Petit à petit, Tâdââm prend de la bouteille et du caractère… 

En 2018, la composition du groupe se modifie : Valentine s’en va et Elodie entre dans la troupe. Les concerts deviennent plus conséquents et plus fréquents. 

Galerie